Vous êtes ici: Home > Home page > News

News

Une place pour chacun!

Certaines îles des Philippines sont en ruine, suite au passage du typhon Haiyan.

Les ONG d'urgences tentent de récolter un maximum de fonds auprès du public pour venir en aide aux victimes. Les dons affluent, des quatre coins du monde encore sous le coup de l'émotion...... et c'est une bonne chose.
La Fondation FOR ne fait pas partie de ces organisations caritatives d'urgence. Son regard se tourne vers d'autres causes, avec une vision à plus long terme. Car s'il y a des crises dites « urgentes », comme celle de la catastrophe aux Philippines, relayée par les médias actuellement, il y a d'autres maux, comme la pauvreté, la malnutrition, l'analphabétisme,... contre lesquels il est tout aussi urgent d'intervenir !! C'est ici que FOR trouve sa place, et offre ses compétences, avec votre aide : MERCI !

19.11.2013 13h54

Contextes fragiles

FOR s'investit en faveur de l'agriculture du Sud : une façon de briser le cercle de la pauvreté !

3/4 des personnes sous-alimentées vivent en zones rurales. Et la plupart d'entre elles sont des paysans. Pourquoi ont-elles faim, alors qu'elles produisent justement des denrées alimentaires ? Souvent par manque de terres, d'équipements ou parce qu'elles se situent dans des zones où le climat ne permet pas de bonnes récoltes.
De plus, et FOR l'a bien compris, l'agriculture des pays du Sud fait face à plusieurs défis : la croissance démographique, l'urbanisation et le changement climatique. Le quotidien est difficile, mais il suffit parfois de peu de choses pour changer la vie d'un village. C'est pourquoi FOR s'investit en faveur de l'agriculture : en formant des paysans, en achetant des terres, en mettant en place des systèmes d'irrigation, en sélectionnant des plantes, ... c'est la vie de toute une population qui est transformée ! COATCH FOR PROSPERITY. Et vous, vous y croyez ?

NB : le 27 septembre aura lieu la première conférence de la coopération au développement Suisse (à Lugano). Son objectif : donner des outils pour travailler dans des contextes fragiles.
19.09.2013 16h23

Eau potable

Accès à l'eau potable : les progrès remis en question

La Journée Mondiale de l'Eau du 22 mars a permis aux grands organismes d'aide internationale de faire le bilan sur les progrès réalisés en matière d'accès à l'eau potable... et de mettre le doigt sur des informations contradictoires.

En effet, alors que l'ONU projette qu'à l'horizon de l'an 2015, 92% de la population mondiale aura accès à l'eau potable améliorée, des voix d'experts indépendants se font entendre pour appeler à la prudence, face aux supposés progrès réalisés. Ils évoquent une confusion entre les termes « eau potable » et « source d'eau améliorée ». En effet, une grande partie des sources d'eau dites améliorées délivrent une eau dangereuse ou de qualité douteuse. Elles viennent néanmoins grossir les statistiques de l'accès à l'eau potable, avec des conséquences pernicieuses pour les populations en voie de développement : les ressources financières affectées au secteur de l'eau diminuent, ce qui génère des conséquences négatives en cascade, car l'accès à l'eau potable et à l'assainissement est un facteur majeur de développement des populations notamment en matière d'éducation, de santé et d'activités génératrices de revenus.
Et au-delà de l'effet négatif sur le développement des pays du Sud, 3,6 millions de personnes meurent encore chaque année de maladies liées à une eau non potable et à un environnement insalubre.
18.04.2013 14h33

Enfants soldats

Le 12 février 2013, c'est la journée internationale des enfants soldats: 250'000 innocents arrachés à leur vies sur la planète!

L'ONU estime aujourd'hui le nombre d'enfants soldats à 250 000 à travers le monde. Enrôlés parfois dès l'âge de 7 ans, ils ne coûtent pas cher à leurs recruteurs et sont faciles à influencer. Ils peuvent facilement devenir de vraies machines de guerre, alors qu'ils passent facilement pour inoffensifs aux yeux de leurs adversaires.

Présents en Afrique, en Amérique latine, en Europe de l'Est et en Asie dans les armées régulières et dans les groupes rebelles, les enfants soldats sont utilisés comme combattants de première ligne, brancardiers, espions, détecteurs de mines, esclaves sexuels.

La pauvreté et le manque d'éducation sont à la base de leur enrôlement.
05.02.2013 15h40

Alphabétisation et paix

Malgré les progrès réalisés: 775 millions d'adultes dans le monde sont analphabètes.

« Pour s'installer durablement, la paix dépend de l'essor d'une citoyenneté par l'alphabétisation et de l'accès à l'éducation pour tous, » a déclaré Mme Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO à l'occasion de la Journée internationale de l'alphabétisation, le 8 septembre dernier.
En dépit des progrès réalisés, 775 millions d'adultes (15 ans et plus) ne savent toujours pas lire ou écrire et les deux tiers d'entre eux (497 millions de personnes) sont des femmes.

FOR est convaincu que l'alphabétisation transforme la vie des gens en leur permettant de faire des choix éclairés et en leur donnant les moyens de devenir des acteurs du changement.
C'est pourquoi, il coache et investit dans des projets qui visent l'amélioration des conditions de vie de tout un village, ou de toute une région, en touchant à la fois au domaine du travail, de l'hygiène, de la santé et de l'éducation. Plus d'infos dans la rubrique « Activités (ici et là-bas) ».

04.10.2012 09h57

Investir ou coacher ?

Notre vision, c'est de faire les deux à la fois, et voici pourquoi!


Selon « les Chroniques de l'ONU », une raison majeure pour laquelle les pauvres ne peuvent sortir de la pauvreté vient du fait qu'ils ne disposent pas de crédits suffisants pour investir dans de petites entreprises. Ils n'ont pas accès aux crédits simplement parce que les institutions financières les considèrent comme étant un risque, n'ayant souvent pas d'assureur ou de dépôt de sécurité pour garantir le remboursement du prêt.
Recevoir un don, ou un prêt constitue donc le premier pas vers la prospérité.

En mettant en pratique ce principe auprès de 70 veuves béninoises, FOR-Foundation a constaté que sans suivi, certaines femmes ont utilisé cet argent pour les besoins à court terme de leurs familles, sans saisir l'opportunité de faire fructifier la mise de départ. D'autres ont investi dans des produits ne dégageant pas une marge suffisante pour produire un bénéfice. Seule une faible part des bénéficiaires a su profiter de l'argent reçu pour sortir de la pauvreté. Le coatching fait toute la différence. Et la vision de FOR, c'est justement d'investir à plusieurs niveaux!
28.08.2012 14h27

Une utopie réalisable !

Nos échecs et nos succès, notre foi en nos talents et dans les valeurs humanistes peuvent être sources d'enseignements.

Dans ce sens, la FOR Foundation peut être une école de vie pour d'autres. Elle rassemble celles et ceux qui croient qu'il est possible de créer une autre forme d'aide, sans qu'elle soit considérée comme de la charité mal placée, ou comme l'intervention d'une économie dominante. Nous croyons que le fait d'aider, sans former à créer de la richesse, ne sert à rien.
Il n'y a pas de succès sans successeur : c'est pourquoi le succès est basé sur le partage des richesses et des talents, entre celui qui a et celui qui n'a pas. La vision de la fondation est plus qu'un rêve virtuel : c'est une utopie qui se réalise à chaque fois qu'un partenaire agit avec nous sur le terrain. Vous pouvez être de ceux-là en étant partenaire ou donateur.
Patrick Berdoz

30.10.2011 13h38

Nouveau site web

Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre nouveau site web.

Nous espérons que vous y trouverez les informations que vous recherchez et restons à votre disposition.


22.05.2008 10h24

Flux RSSRSS

Enfants-Ecole_Togo.jpg
© FOR Foundation - Switzerland - info@for-foundation.ch
illustration
" Pour un don qui crée du résultat! "
Focus